in

LoveLove

Les nombreuses vertus du gingimbre.

Comme le curcuma ou le thé matcha, le gingembre est reconnu pour ses bienfaits. Frais ou en poudre, cette épice originaire de Chine est utilisée pour cuisiner, mais aussi depuis des siècles, pour ses vertus médicinales. Ses nombreux bienfaits sont attribués au gingerol et à ses propriétés à la fois anti-inflammatoires et anti oxydantes. Et vous allez le voir, la liste est plutôt longue.

Inflammation

L’inflammation est à la fois bénéfique, puisqu’elle est la manifestation d’une réaction de défense de notre système immunitaire, mais elle est aussi la cause de nombreux cancers. En réduisant l’inflammation ou en optant pour un traitement préventif, on pourra par exemple, réduire les risques de cancer du côlon. C’est ce qu’a montré une étude récente réalisée par un groupe de recherche sur la prévention du cancer. Et il s’avère en l’occurrence, que consommer quelques grammes par jour de gingembre frais réduirait l’inflammation du côlon.

Le gingembre aide également à réduire les risques cardio-vasculaires et le mauvais cholestérol. Les recherches ne sont en revanche pas suffisamment abouties pour déterminer s’il est efficace pour traiter des maladies, comme les maladies cardiaques ou le diabète.

Nausée, problèmes digestifs et rhume

Le bienfait sans doute le plus connu, concerne les nausées : il est en effet recommandé de mâcher du gingembre frais ou de boire du thé parfumé au gingembre en cas de nausées.

Autre « remède de grand-mère » aussi populaire que naturel : la tisane au miel pour soigner le rhume ! La variante au gingembre consiste à faire bouillir du gingembre frais dans une casserole d’eau, laisser infuser quelques temps, puis boire comme un thé, en ne manquant pas d’ajouter un peu de citron et du miel. Et c’est très bon !

Santé cérébrale

On l’a vu, les vertus du gingembre sont nombreuses, si bien qu’il est difficile d’être exhaustif (douleurs musculaires, douleurs prémenstruelles etc.).

Un élément en revanche moins connu est l’effet de cette épice sur le cerveau. Le stress et l’inflammation chronique sont des facteurs d’accélération de la vieillesse et favorisent la maladie d’Alzheimer. Les antioxydants qui comptent parmi les composants du gingembre pourraient avoir pour effet d’enrayer l’inflammation qui se produit au niveau du cerveau.

En outre, une étude réalisée auprès de femmes de 60 ans a démontré qu’une consommation quotidienne de gingembre améliore la réactivité et la mémoire. Plus largement, des recherches sur les animaux ont quant à elles révélé que le gingembre réduisait le déclin cérébral dû au vieillissement des animaux.

Intégrer le gingembre à son quotidien

Tisane, biscuits, soda, plats à base de gingembre, il existe une multitude de façons de consommer sa dose quotidienne. L’une des façons les plus fréquentes dont il est consommé, on l’a vu, est en tisane.

Et si l’on commençait notre consommation le matin au réveil ? Nous savons tous qu’il est préconisé de boire un verre d’eau tiède avec du citron à jeun. Alors pourquoi ne pas ajouter du gingembre à cette mixture magique ? On pourra aussi l’intégrer à des smoothies ou le cuisiner avec du poulet par exemple.

N’hésitez pas à nous dire dans les commentaires si vous buvez du gingembre et quels effets il a sur vous. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Rédigé par Mélina

Comment blanchir et durcir ses ongles

Comment utiliser l’huile de coco pour éliminer les cicatrices d’acné