in

Comment réussir le sevrage de bébé sans le brusquer ?

C’est le moment du sevrage de votre bébé adoré. Et pourtant sereine ou un peu hésitante, vous vous posez quelques questions. Pourquoi donc ressentez-vous un pincement au coeur ? Votre bébé peut-il être perturbé ? Comment faire pour que cette étape se passe au mieux ? Avant tout, gardez en mémoire qu’il n’y a pas de recette, le sevrage est une affaire personnelle où le rythme, le désir et l’évolution de chacun doivent être respectés

Sevrer bébé en douceur : C’est votre décision

Personne ne doit prendre cette décision à votre place. C’est vous qui ressentez le bon moment pour le sevrage de votre bout d’chou. Ce n’est pas votre entourage, proche ou médical, qui doit prendre l’initiative du moment idéal pour sevrer votre tout-petit. Qu’il ait 1 mois, 3 mois ou 9 mois, c’est votre décision et, si vous le désirez celle de votre compagnon. Parlez avec lui. Il peut remettre les choses à leur juste place et exprimer, de plus, une envie bien légitime de retrouver sa femme « pour lui tout seul » ! Ecoutez-le et discutez-en ensemble.

Arrêter graduellement

Il est conseillé de réduire si possible l’allaitement avant d’arrêter pour de bon. Vous pouvez commencer par arrêter de donner le sein à des heures moins importantes, pour que la production de lait diminue progressivement et que votre bébé s’habitue plus lentement. Il est également possible de remplacer la tétée du soir par un biberon est une bonne façon de commencer parce que c’est à ce moment-là que le taux de prolactine est au plus bas. Vous pouvez aussi réduire progressivement le temps des tétées.

Astuces bonus : Pensez aux feuilles de chou pour désengorger vos seins

Si vos seins sont engorgés, placez des feuilles de chou fraîches dans votre soutien-gorge pendant une vingtaine de minutes. Vous pouvez répéter l’expérience deux fois par jour pendant quelques jours et l’engorgement devrait diminuer. C’est un truc de grand-mère qui a soulagé bien des femmes.

Défaut des feuilles de chou, vous pourriez utiliser cette méthode. Il s’agit d’exprimer un peu de lait.

Parfois une montée de lait peut être douloureuse pour une mère en sevrage. Quand cela vous arrive, exprimez un peu de lait manuellement ou avec un tire-lait. Le truc pour ne pas maintenir la production de lait, il ne faut pas tirer autant de lait que pendant une tétée, mais vous pouvez quand même en exprimer une petite quantité pour vous soulager et éviter l’engorgement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Rédigé par Mélina

Comment utiliser le citron pour avoir une peau claire et éclatante 

Cuisine : Recette de lait caillé fait maison.